Accueil Département Enseignants Enseignements Recherche Archives
> Enseignants > Koble Nathalie > Publications

Publications

Publications et contributions scientifiques récentes

Monographies

Drôles de Valentines. La tradtion poétique de la Saint-Valentin : anthologie bilingue (XIVe – XXIe siècle), Genève, Héros limite, 2016.

Lais bretons : Marie de France et ses contemporains, édition bilingue et introduction par Nathalie Koble et Mireille Séguy, Paris, Champion, 2011.

Les « Prophéties de Merlin » en prose : le roman arthurien en éclats, Paris, Champion, 2010.

Le « Lai du cor » et le « Manteau mal taillé ». Les Dessous de la Table ronde, édition bilingue et postface de Nathalie Koble, Paris, Éditions Rue d’Ulm, 2005.

 

en cours :

Le Perceval de Chrétien de Troyes et ses continuations rétrospectives (Elucidation, Bliocadran), édition critique, traduction et étude, en collaboration avec Mireille Séguy, Paris, Champion Classiques, à paraître en 2016. 

Donner suite. Poétiques de la continuation romanesque rétrospective.


Direction d’ouvrages collectifs

Mémoire du Moyen Âge dans la poésie contemporaine, études et textes réunis par Nathalie Koble, Amandine Mussou et Mireille Séguy, Paris, Hermann, 2014.

Passé présent. Le Moyen Âge dans les fictions contemporaines, études rassemblées par Nathalie Koble et Mireille Séguy, Paris, Éditions Rue d’Ulm, 2009, collection « Aesthetica ».

Le Moyen Âge contemporain : perspectives critiques, études réunies par Nathalie Koble et Mireille Séguy, n° spécial de la revue Littérature, 148, décembre 2008.

Jeunesse et genèse du royaume arthurien. Les « Suites » romanesques du « Merlin en prose », études réunies par Nathalie Koble, Orléans, Paradigme, 2007.

 

en cours  :

Jacques Roubaud médiéviste, sous la direction de Nathalie Koble et Mireille Séguy, Paris, Champion, à paraître en 2016.

 

Contributions et conférences récentes (depuis 2008)

« Courtiser », avec Sabine Macher et Jérôme Mauche, Fondation Richard, 11 juin 2015.

Charles d’Orléans, lecture avec Eric Ruf, Ecole normale supérieure, La voix d’un texte, 3 juin 2015.

Lire Villon aujourd’hui, avec Jacqueline-Cerquiglini-Toulet et la revue Po&sie, Maison de la Poésie, 29 novembre 2014.

« D’armes et d’humour. L’étrange menu des romans de la Table ronde », Collège Otvös, Budapest, 24 novembre 2015.

« Je vous choisis  : déclarer, contempler, jouer son amour à la fin du Moyen Age », communication donnée à l’université d’Helsinki le 10 juin 2014, dans le cadre du Congrès de l’AIEMF sur l’expression des émotions en moyen français.

La vie posthumes des œuvres. Hommage à Jane Taylor, journée d’étude organisée au sein du département LILA à l’Ecole normale supérieure le 1er juin 2014.

« Marie ai nun, si sui de France », Une voix un texte, lecture commentée de l’œuvre de Marie de France, en collaboration avec Mireille Séguy et Anne-Sophie Ferdane (de la Comédie française), le 29 mai 2014, dans le cadre du programme de lectures, Une voix un texte (organisé à l’Ecole normale supérieure).

« Jacques Roubaud médiéviste », introduction et organisation de la journée d’étude consacrée à l’œuvre théorique de Jacques Roubaud, Ecole normale supérieure, 4 avril 2014.

« En ce jour de Saint-Valentin », lecture musicale, Maison de la Poésie, Paris, 14 février 2014, avec Julie-Anne Roth et Frédéric Cherboeuf. 

« L’équivalent plastique du poème  : Matisse lecteur de poésie », Université de Waseda (Tokyo, Japon), 30 octobre 2013.

« Valentines : l’invention d’une tradition poétique », Université Tokohu, Sendaï (Japon), 29 octobre 2013.

« Le temps enchanté : Valère Novarina librettiste (à propos de la Métamorphose de M. Levinas) », intervention dans le cadre du colloque Théologie dans l’œuvre de Valère Novarina, 15 et 16 mars 2013, University of Chicago in Paris, Universités Paris VII et Paris IV.

« Ecrire la bataille », autour de la traduction en vers de la Chanson de Roland (Rappeler Roland, P.O.L., 2012) : conférence et table ronde à l’Auditorium du Louvre le 19 janvier 2013 (programme, disponible sur le site du Musée du Louvre : « Lire le Musée »). 

« Villon, poète fugitif », Une voix un texte, avec le comédien Alain Carré, le 12 décembre 2012 au théâtre de l’Ecole normale supérieure.

« Mémoires de la poésie médiévale : “un amour de loin : lyrisme et mémoire des formes”, “retours du non-sens : marges et marginalités fatrasiques”, “ronde(aux)” - cycle de conférences donné au Collège Otvös, Budapest, 13-15 février 2012.

« Les fictions théoriques de Jacques Roubaud », avec Mireille Séguy, Université de Montréal (Canada) : à l’occasion du 3e colloque Paul Zumthor, Erudition et fiction, 15-17 octobre 2011.

« De l’encre de mélancolie au crayon d’écolier : Charles d’Orléans enluminé par Matisse », conférence donnée à Avignon le 25 mars 2011 dans le cadre du colloque Être poète au temps de Charles d’Orléans, organisé par Hélène Basso à l’Université d’Avignon pour le mois de la poésie.

« La Revenance du Moyen Âge dans la poésie contemporaine (Jack Spicer, Cole Swensen) », communication prononcée dans le cadre du colloque Transatlantic Dialogues / Speaking of the Middle Ages, 25th International Conference on Medievalism, jointly organized with Modernités médiévales, 7-10 juillet 2010, Université de Gröningen.

Conférence au théâtre de Debrecen (Hongrie) en 2010, autour de la mise en scène en hongrois de l’Opérette imaginaire de Valère Novarina théâtre de Debrecen, théâtre de l’Odéon)

« Médiévalisme et critique littéraire : Tristan, plagiaire par anticipation ? », communication prononcée dans le cadre du colloque Médiévalisme, modernité du Moyen Âge, organisé par Vincent Ferré et Eric Necker au château de Malbrouck, Manderen, 19-21 novembre 2009. 

« Abréger les romans en prose : "vice de mauvais écrivain" ou art poétique du translateur ? », dans La poésie comme récit. Des nouvelles de l’amour (3/4), séminaire de Michel Zink, professeur au Collège de France, Chaire Littératures de la France médiévale, année 2008-9. (conférence enregistrée et diffusée sur web2.radio-France.fr).

 

Articles (depuis 2005)

« Les enfance du livre : continuation à rebours d’une genèse romanesque », dans Enfances arthuriennes, D. Hue et C. Ferlampin-Acher (dir.), Orléans, Paradigme, 2006, p. 127-142.

« Un univers romanesque en expansion. Les Prophecies de Merlin en prose du pseudo-Richart d’Irlande », dans Moult obscures paroles. Etudes sur la prophétie médiévale, R. Trachsler (dir.), Paris, PUPS, 2007, p. 185-217.

« Flagrant délit de fiction. La culpabilité dérobée dans quelques récits arthuriens (Lai du cor, Manteau mal taillé, Continuation Perceval, Vengeance Raguidel, Tristan en prose) », dans Littérature et révélation au Moyen Age I : Visible, invisible, Littérales, n°40, 2007, p. 29-54.

« Les prophéties de Merlin dans La Suite du roman de Merlin », dans Jeunesse et genèse du royaume arthurien. Les « Suites » romanesques du « Merlin en prose », études réunies par Nathalie Koble, Orléans, Paradigme, 2007, p. 159-175.

« Et la lune luisoit moult clere  » : les insomnies érotiques et guerrières des jeunes héros arthuriens », dans Sommeil, songes et insomnies, Actes du colloque organisé par Christine Ferlampin-Acher, Elisabeth Gaucher et Denis Hue, Perspectives médiévales, juillet 2008, p. 217-243.

« Les romans arthuriens en prose au XIIIe siècle : des cycles en série ? », dans Cycles et collections, Anne Besson, Vincent Ferré et Christophe Pradeau (dir.), Paris, L’Harmattan, 2008, p. 179-198.

« Un roman de Ségurant le brun en prose ? Le manuscrit de Paris, Arsenal, MS 5229, un roman arthurien monté de toutes pièces », Le Romanesque au XIVe et XVe siècle, Bordeaux, Presses Universitaires de Bordeaux, 2009.

« Tout du corpus sans rien pensant » : le Moyen Age englouti de Valère Novarina », Passé présent. Le Moyen Âge dans les fictions contemporaines, études rassemblées par Nathalie Koble et Mireille Séguy, Paris, Editions Rue d’Ulm, 2009, p. 67-82.

« L’envers liturgique de la parole novarinienne : l’Opérette imaginaire à l’épreuve du sacré », dans Le théâtre et le sacré – autour de l’œuvre de Valère Novarina, Eniko Sepsi (dir.), Budapest, Eötvös Collegium, 2009, p. 34-51.

 « L’invention du cor féminin : l’épreuve de fidélité dans le Tristan en prose », Cornes et Plumes dans la littérature médiévale. Attributs, signes et emblèmes, Fabienne Pomel (dir.), Rennes, PUR, 2010, p. 339-361.

« Amors ne se peut celer : Les tentatives de flagrant délit dans les romans français de Tristan  », Des Tristan en vers au Tristan en prose. Hommage à Emmanuèle Baumgartner, L. Harf-Lancner, L. Mathey-Maille, B. Milland-Bove, M. Szkilnik (dir.), Paris, Champion, 2010, p. 325-344.

avec Mireille Séguy, « Nos sommes tuit enfantosmés ! L’effet de (dé)saisissement des lais narratifs bretons », Faire court, Michelle Szkilnik et Laurence Harf-Lancenr (dir.), Paris, PUPS, 2011, p. 181-202.

avec Mireille Séguy, « E de lur sen le surplus mettre » : les lais anonymes, relecteurs critiques des lais de Marie de France », Cultures courtoises en mouvement, Isabelle Arseneau et Francis Gingras (dir.), Montréal, Presses de L’Université de Montréal, 2011, p. 332-347.

« Comment finir Béroul ? L’arc et le saut : anticipation et vitesses du récit dans le roman de Tristan », Regards croisés sur le Tristan de Béroul, Textuel, 66, 2012, p. 101-117.

« De l’encre de mélancolie au cahier d’écolier : Charles d’Orléans “enluminé” par Matisse », Etre poète au temps de Charles d’Orléans (XVe siècle), Hélène Basso et Michèle Gally (dir.), Avignon, Editions Universitaires d’Avignon, 2012, p. 354-284. 

« La double esquive : les univers de fictions de Guiron le Courtois, constellation arthurienne en devenir (à propos de S. Albert, « Ensemble ou par pièces ». Guiron le Courtois : la cohérence en question, Paris, Champion, 2010), Medioevo Romanzo, XXXVI, 2012, p. 383-389.

 « L’intratextualité inventive : la singularité critique d’un compilateur de lais (Paris, BnF, n.a.f. 1104) », Le Texte médiéval. De la variance à la recréation, C. Le Cornec, A. Rochebouet, A. Salamon (dir.), Paris, PUPS, 2013.

« Pour un nouveau tombeau de Merlin : le manuscrit Paris, BnF, fr. 98 », Le Texte dans le texte. L’interpolation médiévale, Annie Combes et Michelle Szkilnik (dir.), Paris, Classiques Garnier, 2013, p. 215-234.

« Rappeler Roland  : une traduction de la Chanson de Roland au présent », entretien avec Frédéric Boyer, avec Dominique Dupart et Etienne Anheim, Ecrire l’histoire, n°12, novembre 2013, p. 83-95.

avec Mireille Séguy, « Généalogies de la lettre : les fictions érudites de Jacques Roubaud », Erudition et fiction, Paris, Classiques Garnier, 2014.


sous presse

avec Patrick Moran et Noémie Chardonnens, « L’invention du Livre d’Artus  », Le Manuscrit unique : une singularité plurielle, E. Burle et V. Gontero (dir.), colloque organisé par l’Université de Provence, 26-27 septembre 2010, Paris, Presses universitaires de la Sorbonne, 2015.

« A double détente : Raoul de Houdenc inventeur de romans », Raoul de Houdenc, romancier et poète, Aix-en-Provence, PUP, 2015.

« Deux sœurs qui ne sont pas sœurs  : l’épisode de la fausse Guenièvre », Perspectives médiévales, 2015.

« L’autre monde de la prose : reliure et relecture des romans arthuriens en vers dans la Suite seconde du Merlin », dans Vers-prose 2015.

« Connaissance par les gouffres. Les lieux de mémoire diaboliques des cycles arthuriens en prose », Cahiers de Recherches médiévales, 2015.

« L’archive fantôme la mémoire » : Jacques Roubaud, médiéviste multiple », Jacques Roubaud multiples, Jacques Roubaud multiple, Maison française d’Oxford, 13 et 14 mars 2015, colloque international organisé par M. Sherringam.

  |   Contacts & Plans  |   Mentions légales  |   Plan du site  |   Suivre la vie du site RSS