Accueil Département Enseignants Enseignements Recherche Archives
> Archives > Année 2015-2016 > Conférences 2015-2016

Conférences 2015-2016

 

Conférences 2015-2016

 


 

Robert Walser - Dialogues

23 et 24 octobre 2015, Salle Dussane. Responsables scientifiques : Mandana Covindassamy (École normale supérieure) et Lucas Marco Gisi (Robert Walser-Zentrum)


 

 

Vendredi 23 octobre
20h : « Ecrire pour Berlin et au-delà » : présentation des dernières publications de l’édition critique de Robert Walser avec Barbara von Reibnitz et Wolfram Groddeck ainsi que de la parution en français de L’enfant du bonheur et autres proses pour Berlin avec Marion Graf (traductrice) et Peter Utz.

Samedi 24 octobre
9h15 | Konrad Harrer (Nancy) - Figurationen der Vater-Sohn-Beziehung im Werk Robert Walsers. Dialog, Mimesis und Subversion
10h30 | Isabelle Kalinowski (Paris) - Des tableaux qui racontent des histoires. Walser et la peinture
11h15 | Dominik Müller (Genève) - Reden mit Bildern. Robert Walser über Albert Anker
14h00 | Marion Graf (Lausanne) - L’imaginaire français de Robert Walser : une esquisse
14h45 | Peter Utz (Lausanne) - »Es französelt hier ein bisschen« . Robert Walsers kreativer Umgang mit der französischen Sprache
16h | Mandana Covindassamy (Paris) - Jouer sur la scène de la langue. Le théâtre de Robert Walser
16h45 | Lucas Marco Gisi (Berne) - Biografie und Werk – ein Spiel ? Überlegungen anlässlich der Präsentation des Robert Walser-Handbuchs

Le colloque est organisé avec le soutien de la Robert Walser-Gesellschaft, du Robert Walser-Zentrum et de l’UMR 8547 Pays Germaniques (CNRS-ENS).
 


 

Thérèse d’Avila : traduire l’expérience mystique

Vendredi 6 novembre 2015, 10h-18h Salle Dussane, 45, rue d’Ulm 75005 Paris

Co-organisation : Roland Béhar (MCF, Ens, CLEA), Laurence Breysse-Chanet (Pr., Université Paris-Sorbonne, CRIMIC), Florence Lautel-Ribstein (Présidente de la SoFT, MoDyCo, Université de Paris Ouest-Nanterre-La Défense, MCF HDR, Université d’Artois), Jean-Yves Masson (Pr. Université Paris-Sorbonne, CRLC)
 


Présidence de séance du matin : Laurence Breysse-Chanet (Pr., Université Paris-Sorbonne, CRIMIC)
10h30-11h15, Conférence inaugurale : Jean Canavaggio (Pr. émérite, Université Paris Ouest Nanterre La Défense) « Traduire/retraduire Thérèse d’Avila : les enjeux du Libro de la vida »
11h15-11h45 : Roland Béhar « Traduire Thérèse d’Avila à l’aube du Grand Siècle »
11h45-12h15 : Maria Zerari (MCF, Université Paris-Sorbonne) « Thérèse et le Solitaire : autour de l’Avertissement des Œuvres complètes de sainte Thérèse traduites par Arnauld d’Andilly »

Présidences de séance de l’après-midi : Florence Lautel-Ribstein et Jean-Yves Masson
14h30-15h : Sandra Contamina (MCF, Université d’Angers) « La corporéité thérésienne à l’épreuve de ses traductions »
15h-15h30 : Marie-Carmen Giralt (MCF, Université Catholique) « La dramaturgie de la parole de Sainte Thérèse d’Avila ou le drama de la parole intransmissible »
16h30-17h : Jacques Ancet (Poète et traducteur) « Du néant à l’amour : Juan Gelman, la mystique et l’exil »
17h-17h30 : Antonio Lavieri (MCF, Université de Palerme) « Traduire Thérèse d’Avila en Italie, ou la réinvention des fables mystiques »
 


 

Enfants sauvages. Représentations et savoirs

4 et 5 décembre 2015, théâtre de l’ENS, 45 rue d’Ulm 75005 Paris

Colloque international organisé par Déborah Lévy-Bertherat (Littérature comparée ENS, Lila – République des Savoirs) et Mathilde Lévêque (Paris 13 – Sorbonne Paris Cité, Pléiade)


Vendredi 4 décembre

9h30-10h20. Conférence Plénière. Lucienne Strivay (Université de Liège) - « Les reflets de Narcisse. Quels critères pour définir l’homme ? »
10h40. Thierry Gineste (Psychiatre) - « L’enfant sauvage de l’Aveyron, de la bonne nature humaine à la pulsion de destruction : une fracture dans la Révolution. »
11h00. Franck Ramus (ENS-CNRS) - « Les enfants sauvages à la lumière des sciences cognitives »
11h20. Dominique Lestel (ENS-Département de philosophie) - « Remarques sur le paradigme de l’enfant sauvage aux 20e et 21e siècles »

14h30. Julia Douthwaite (University of Notre Dame, Indiana) - « La Jeune Fille sauvage mise à jour et quelques avenues pour l’avenir »
14h50. Richard Nash (University of Indiana) - « Domesticating Satyr »
16h00. Christine Ferlampin-Acher (Université de Rennes 2, IUF) - « Les enfants sauvages dans quelques textes narratifs médiévaux (XIIe-XVe siècle) : la bête, la mère et le héros »
16h20. Emilie Picherot (Université de Lille 3) - « L’éducation par l’expérience d’Ibn Tufayl à Gracián. »
16h40. Déborah Lévy-Bertherat (ENS-Lila, République des Savoirs) - « "I came out of the darkness". Kaspar Hauser dans la création contemporaine »

Samedi 5 décembre

9h30. Mathilde Lévêque (Université de Paris 13 – Sorbonne Paris Cité / Pléiade) - « L’"ombre portée" de l’enfant sauvage dans la littérature pour la jeunesse »
9h50. Matthieu Letourneux (Université de Paris-Ouest) - « "Avec les singes au fond des bois / Nous vivons sans souci des lois". Tarzan Clans of America et clubs de jeunes, entre pratiques buissonnières et commerciales »
10h10. Jaine Chemmachery (Université de Paris 1-Sorbonne) - « "He has done mischief, and blows must be dealt now” : l’éducation de Mowgli dans et par la jungle »
11h30. Irini-Despina Papaikonomou (Université de Fribourg / UMR ArScAn) - « Est-ce que l’enfant grec est un "enfant sauvage" ? »
11h50. Anne Sinha (Université de Paris 13– Sorbonne Paris Cité / Pléiade) - « L’enfance sauvage de Romulus et Rémus, un mythe moderne »
12h10. Jean Trinquier (ENS, Sciences de l’Antiquité) - « La petite enfance campagnarde des "enfants sauvages" de l’Antiquité »
14h30-16h30. Table ronde sur la création artistique : avant et après L’enfant sauvage de Truffaut 
Françoise Zamour (ENS, DHTA). L’enfant sauvage de Truffaut (1970)
Arnaud Desplechin (réalisateur). Esther Kahn (2000) (sous réserve)
Céline Roussel (doctorante, Paris-Sorbonne). The Miracle Worker (1962) d’Arthur Penn et les mémoires d’Ann Sullivan sur Helen Keller
Betty Heurtebise (metteure en scène). Les Enfants sauvages de T. de Fombelle (2010)
Gaëlle Hersent et Aurélie Bévière (illustratrice et scénariste de romans graphiques). Sauvage (2015). 
 


 

Journées hispaniques « Création et violence »

26, 27, 28 et 29 janvier 2016. Journées organisées par l’association HispaniENSes, en partenariat avec le Lila, Ecla, les Activités culturelles, le ciné-club de l’Ens et l’association Rencontres plurielles.



Mardi 26 janvier, 20h30, salle Dussane : Projection du film Silvia Prieto (1999) du réalisateur argentin Martín Rejtman, discussion après la séance organisée par Claire Allouche, étudiante au DHTA et membre du ciné-club, sur la base d’extraits d’autres films du réalisateur.

Mercredi 27 janvier 
11h-12h30, salle Célan : Introduction des Journées Hispaniques par Benoît Pellistrandi (professeur en CPGE au lycée Condorcet, ancien directeur des études de la Casa Velázquez pour l’époque moderne et contemporaine), « Violence et politique en Espagne à l’époque contemporaine. Comment l’historien peut-il s’affranchir des stéréotypes ? ».
13h : Visite de l’exposition « Les icônes de Goya » par Eva Sebbagh (Ens Ulm, Lila). 
Thématique de l’après midi : VIOLENCE DE GENRE
14h-15h30, salle Célan : Discussion avec Alfredo Noriega (auteur équatorien de romans à tendance policière), « L’auteur et ses personnages : réalités de la fiction ».
15h30-16h, salle Célan : Lecture d’un extrait de Tiempo de Silencio (1961) de Luis Martín Santos par Hortense Raynal (Ens Ulm, Lila).
17h-18h30, salle Célan : Corinne Cristini (Université Paris-Sorbonne, rédactrice en chef de la revue Iberic@l), « Captations photographiques du corps souffrant. Frida Kahlo sous le regard des photographes ».
Suivi d’une présentation du dossier monographique du dernier numéro d’Iberic@l, « Quand le féminin se met en scène », en ligne sur http://iberical.paris-sorbonne.fr, en présence de Clémentine Lucien (Université Paris-Sorbonne) et de Martine Heredia (docteur, professeur agrégé en CPGE à Reims) qui exposeront les grandes lignes de leurs travaux dans la revue.
18h30-19h, salle Célan : Représentation théâtrale de Carta de amor (2003), un texte de Fernando Arrabal, mis en scène par Camille Protar, avec Laure Pérez (Ens Ulm, Lila).
20h-22h, amphi Rataud : Projection de Fausta (2008) de la réalisatrice péruvienne Claudia Llosa, présentation du film par Jovita Maeder, cinéaste et coordinatrice de la semaine de cinéma péruvien.

Jeudi 28 janvier 2016
Thématique de la matinée : UNE TRADITION ESPAGNOLE DE LA VIOLENCE ?
9h30-10h45, salle Jean Jaurès, 29 rue d’Ulm : Juan Manuel Bonet (directeur de l’Instituto Cervantes de Paris), « Avant-garde et débat politique en Espagne : de la Génération de 14 à la Guerre Civile ».
11h-11h30, salle Jean Jaurès : Alexis Antois (Ens Ulm, département de Sciences Sociales), « L’histoire chaotique de l’abolition de la peine de mort en Espagne ».
11h30-12h, salle Jean Jaurès : Hector Ruiz (Université Paris-Sorbonne), « “La amarga vista” entre peinture et théâtre (1580-1610). Y a-t-il des images tragiques ? ».

Thématique de l’après-midi : LA VILLE, THÉÂTRE DE VIOLENCES
14h-15h, salle Jean Jaurès : Lecture comparée de La Numancia (1585) de Miguel de Cervantes et d’Elisa Dido (c.1580) de Cristobal de Virués par Roland Béhar (Ens Ulm, maître de conférence en littérature hispanique, Lila).
15h-16h, salle Jean Jaurès : Mathieu Corp (Université Sorbonne Nouvelle), « Les formes contemporaines de la violence coloniale dans des œuvres d’artistes latino-américains : une historiographie de l’Amérique latine ».
17h-19h, salle Jean Jaurès : Discussion proposée par Claire Allouche en présence de Nicolas Azalbert (rédacteur aux Cahiers du cinéma), « La violence urbaine dans le cinéma latino-américain, éthique et détours ».
20h30-23h, salle Dussane : Projection de Los olvidados (1950) de Luis Buñuel, présentation par Nancy Berthier, directrice de l’Institut d’Études Hispaniques de l’Université Paris-Sorbonne et du Crimic (Centre de Recherches Interdisciplinaires sur les Mondes Ibériques Contemporains).

Vendredi 29 janvier 2016

Thématique de la journée : L’AMÉRIQUE LATINE, TERRE DE VIOLENCE ?
9h30-10h45, salle Dussane : Daniel Emilio Rojas Castro (Université Sorbonne Nouvelle), « Les visages de la violence ».
11h-11h45, salle Dussane : Olivier Hadouchi (historien du cinéma rattaché à l’IRCAV-Paris 3), « Esthétique et expression(s) de la violence dans les cinémas de contestation d’Amérique Latine (1960-1970) ».
11h45-12h30, salle Dussane : Claire Allouche (Ens Ulm, Dhta), « L’a-pensée sauvage : quand la violence sans complexe est élue au box-office argentin ».
14h-16h, salle Dussane : Rencontre avec l’équipe du Collectif Portatif qui a réalisé la traduction de l’espagnol et la mise en scène d’Argumento ou Argument contre l’existence d’une vie intelligente dans le cône Sud, une pièce de l’auteur uruguayen Santiago Sanguinetti.
16h30-18h, salle Dussane : Deux évocations des « desaparecidos » avec une intervention de Frida Rochocz (traductrice, interprète, témoin), « Quarante ans après la dictature militaire en Argentine : quels enseignements nous lègue le combat pour les droits de l’homme ? », suivie d’un entretien de Laura Alcoba (romancière) avec Déborah Lévy-Bertherat (maître de conférences, Ens Ulm, Lila).
18h-18h30, salle Dussane : Lecture d’un extrait de Maladrón (1969) de Miguel Asturias par Axel Ribeiro (Ens Ulm, Lila).

20h30-23h, salle Dussane : Projection de La muerte de Jaime Roldós (2013) de Manolo Sarmiento et Lisandra I. Rivera, présenté par Jorge Flores Velasco, directeur de la Semaine du Cinéma Équatorien de Paris.
 


 

Drôles de Valentines 

À l’occasion de la parution de son livre Drôle de Valentines (plus d’informations ici), Nathalie Koble, enseignante au LILA, organise une lecture à trois vois avec Camille Bloomfield et Claire Paulian, le vendredi 12 février 2016, à 19h, au Théâtre de l’ENS (voir aussi l’agenda).


 

La tradition poétique de la Saint-Valentin est d’origine courtoise. Née au XIVe siècle en temps de guerre, en Angleterre puis en France, elle est d’emblée bilingue : sous la plume de Chaucer, John Gower, Christine d’Orléans ou Christine de Pizan, elle transpose dans la langue poétique le désir et la difficulté de l’échange, souvent avec impertinence. La circonstance amoureuse fait de l’activité poétique le lien qui soude une communauté où chaque voix s’exerce à la variation, thématique et formelle, pour dire, dans les formes du temps, « je t’aime… », ou bien « … moi non plus ».
Cette « formule valentine », associée au rituel du calendrier et à la fête collective, a eu de beaux jours devant elle : en Angleterre, plus discrètement en France, chez les poètes américains les plus novateurs, la Saint-Valentin nourrit une tradition poétique à la mémoire discontinue, qui traverse les époques, les continents et les styles. La présente anthologie met au jour cette tradition dans ses deux langues de naissance, pour en souligner les lignes de force, des origines à aujourd’hui. 

La traduction des textes, anciens et contemporains (pour la plupart inédits) s’efforce de mettre en valeur les expériences formelles et les énigmes qui sont en jeu dans ces valentines, pour en saisir l’art de la circonstance et le trait d’esprit.
 


 

Dialogue et littérature du comportement à la Renaissance : modèles et parodie

Conférence de Nuccio Ordine (Université de Calabre)

Mardi 17 mai 2016, 17h, salle des Actes


Nous confronterons deux conceptions diverses du dialogue conçu comme porteur de modèles de comportement : d’un côté Les Azolains (Gli Asolani) de Bembo et Le Courtisan (Il Cortegiano) de Castiglione, de l’autre la parodie des premiers, I Ragionamenti de l’Arétin.
De cette rencontre, émergent d’intéressantes réflexions sur la langue, la conversation, la cour, la relation entre l’oral et l’écrit, le rôle des femmes, la simulation et la dissimulation.


 

Journée du parcours Cultures germaniques : L’idée de nature entre poésie et musique. Explication et interprétation de Lieder par des élèves de l’ENS.

Mercredi 25 mai 2016, de 10h15 à 20h, Salle des Actes
Organisation : Fériel Kaddour
 
 
10h15-11h : Hölderlin (Britten et Hersant), par Lucas Fonseca et Joannes Roth
11h-11h45 : Trakl, Geistliche Dämmerung (Hersant), par Alice Lacoue-Labarthe et Sarah Léon
12h-12h30 : La nature du gothique ? Goethe et Ruskin en quête d’une architecture vivante, par Hugues-Antoine Naïk (doctorant, Paris I)
14h-14h30 : Le lied adoucit-il les mœurs ? Paragraphe 59 de la Critique de la faculté de juger, par Irlande Saurin (Département de philosophie) 
14h30-15h15 : Am Strome (Mayrhofer, Schubert), par Olivia Pfender et Malo Courbaron 
 
15h45-16h30 : Die Lorelei (Heine, Liszt), par Fériel Kaddour (Dhta)
16h30-17h15 : Goethe, Wandrers Nachtlied (Schumann, Schubert, Liszt, Hersant), par Nicolas Boiffin et Clara de Courson (avec Florence Bansept, Eddy Garaudel et Malo Courbaron)
 
‎Concert 19h-20h - avec Lucas Fonseca, Johannes Roth, Sarah Léon, Malo Courbaron, Florence Bansept, Clara de Courson, Pierre Fleury, Jeanne Coppey (élèves du séminaire "musique et poésie"). 
Et avec la participation de Jean-François Rouchon (baryton), et Fériel Kaddour (piano)

 


 

Le Printemps du LILA

Jeudi 31 mars 2016, 18h-20h, salle des Résistants, 45 rue d’Ulm 75005




Un concert de voix et d’instruments, autour de la poésie de P. de Ronsard.
Chansons de la Renaissance (C. Janequin, A. de Bertrand, C. de Sermisy) ; Airs à boire du XVIIe siècle ; Fables de La Fontaine et Scène de Molière ; Musique instrumentale (flûtes, viole, clavecin)
 


 

James Fenimore Cooper, The Last of the Mohicans

Journées d’étude - Paris Diderot (LARCA), Ens (LILA), 8 et 9 avril 2016





 

Vendredi 8 avril, salle des Actes

14h-14h45. Ronan LUDOT-VLASAK (Université de Lille) : « Les spectres shakespeariens de The Last of the Mohicans »
14h45-15h30. Pauline PILOTE (ENS Lyon) : « “This picturesque land of ours” : la mise en valeur du paysage national chez Scott et Cooper »
15h45-16h30. Emilia LE SEVEN (Lycée de Vanves) : « “Water leaves no trail” : eau, trace et mémoire dans The Last of the Mohicans »
16h30-17h15. Julien NEGRE (ENS Lyon) : « L’espace romanesque de The Prairie et les cartes du Major Stephen Long »
Table ronde (Agnès Derail, Cécile Roudeau & al.) et discussion

Samedi 9 avril, amphi Rataud, ENS, 45, rue d’Ulm, 75005 Paris.

9h15-10h. Marc AMFREVILLE (Paris-Sorbonne) : « Logique de l’après-coup dans The Last of the Mohicans »
10h-10h45. Mark NIEMEYER (Université de Bourgogne) : « Allochronic Views of Native Americans ; or, Vanished Vanishing Indians in The Last of the Mohicans »
11h. Pierre-Yves PETILLON (ENS/Paris-Sorbonne) : « Nathanaël Bumppo ; ou, de sequel en prequel »

  |   Contacts & Plans  |   Mentions légales  |   Plan du site  |   Suivre la vie du site RSS