Accueil Département Enseignants Enseignements Recherche Archives
> Enseignements > Cours et séminaires

Cours et séminaires

  Sommaire  

  I. COURS RECOMMANDÉS AUX ÉLÈVES DE 1ÈRE ANNÉE

  Monuments littéraires

Olivier Azam, Thomas Conrad, Mandana Covindassamy, Agnès Derail, Déborah Lévy-Bertherat, Nathalie Mauriac-Dyer, Pierre Musitelli, Isabelle Pantin.

S1-S2, 6 ECTS PAR SEMESTRE

Ce cours entend aider à lire, ou à relire, de grands monuments de la littérature. On s’attachera en préambule à l’origine du mot “monumentum”, qui en appelle à la mémoire, de façon à aborder le monument comme témoin d’un moment décisif de la littérature et de la pensée et comme signe de l’éternelle fertilité des classiques. On abordera les textes suivants, en prenant pour guides huit enseignants du département :
- S1 : Henry James, The Ambassadors (Agnès Derail) ; Proust, A l’ombre des jeunes filles en fleur (Nathalie Mauriac) ; Lermontov, Un Héros de notre temps (Déborah Lévy-Bertherat) ; Döblin, Berlin Alexanderplatz (Mandana Covindassamy).
- S2 : Dante, L’Enfer (Pierre Musitelli) ; Tolkien, Le Seigneur des anneaux (Isabelle Pantin) ; Pouchkine, Eugène Onéguine (Olivier Azam) ; Hugo, Cromwell (Thomas Conrad).

LUNDI 14H-16H, SALLE 236
PREMIER COURS : LUNDI 25 SEPTEMBRE 2017
VALIDATION PAR ASSIDUITÉ

NB : le cours est organisé en séquences de trois séances consacrées à une même œuvre. Il est recommandé de suivre les deux semestres, mais il est possible d’en suivre un seul (S1 ou S2).

 

  Linguistique et stylistique : formation accélérée 

Anne-Marie Paillet
S1, 6 ECTS

Ce cours propose une formation de base en langue française ; chaque séance se divise en deux temps, l’un consacré à des notions linguistiques (verbes, expressions référentielles), l’autre à l’étude stylistique de textes exploitant de préférence la notion linguistique étudiée en première heure. Cet enseignement est vivement conseillé aux élèves souhaitant préparer les agrégations de Lettres (classiques et modernes) et de Grammaire.

MARDI 14H-16H, SALLE CELAN
PREMIER COURS : 26 SEPTEMBRE 2017

VALIDATION : UN ÉCRIT OU UN ORAL

 

  Discourtoisies poétiques : de l’amour de loin à la Belle Dame sans merci

Séminaire d’initiation et de perfectionnement à la littérature médiévale
Nathalie Koble
S2, 6 ECTS

La poésie en langue vernaculaire naît et se déploie dans toutes les cours d’Europe avec le Grand chant courtois, qui instaure une équivalence inouïe : « l’amour la poésie ». Cette équivalence, qu’on a pu qualifier d’ « internationale de l’amour » pour parler de la poésie au XIVe siècle, relie une érotique, une politique et une éthique comme les faces complémentaires d’une seule et même poétique ; elle cristallise une conception cohérente de la poésie courtoise, malgré les variations multiples qui en sont données du XIIe au XVe siècle, d’une langue à l’autre, d’un contexte politique à un autre, d’une forme poétique à une autre. Sa puissance d’appel fut considérable pendant tout le Moyen-Age, mais elle hante aussi les poétiques des siècles suivants, qui se sont définies pour ou contre la tradition médiévale, avec ou sans elle. Cette année, le séminaire reviendra sur la spécificité de ce que l’on a appelé « l’amour courtois » et sur sa mémoire en s’attachant à des œuvres qui mettent au jour ses possibilités de déplacement (Charles d’Orléans), son envers (Christine de Pisan), sa faillite (Alain Chartier, François Villon),
accusant la dimension critique inhérente à l’invention même du poème. En sous-main se dessinera une poétique de l’impertinence, qui rappelle que dans l’ancienne langue, la joie a partie liée avec le jeu.
NB : le cours est ouvert à tous les élèves et étudiants de l’ENS (y compris aux élèves de la Sélection internationale et aux pensionnaires étrangers intéressés), il fait aussi partie du Master cohabilité d’Études médiévales. Les textes étudiés seront travaillés dans des éditions bilingues et ne nécessitent pas de connaissances préalables en ancien et en moyen français.

JEUDI 14H-16H, SALLE CELAN SAUF LE 24/05 (SALLE PAUL LANGEVIN, 29 rue d'Ulm) - PREMIÈRE SÉANCE : 1er FEVRIER 2018
VALIDATION : CONTRÔLE CONTINU ET TRAVAIL SUR UNE ŒUVRE LITTERAIRE OU CRITIQUE CHOISIE.

 

  Initiation à l’histoire du livre : de l’histoire du livre à l’étude des textes (XVIe–XVIIIe siècles) 

Isabelle Pantin et Sabine Juratic (département d’Histoire)
S1, 6 ECTS

En comprenant comment les livres sont fabriqués et diffusés, en sachant analyser leur mise en page et leur illustration, on éclaire l’analyse des textes et l’étude de leur réception.
Ce séminaire d’initiation à ce type d’approche s’adresse aux littéraires, historiens ou philosophes (L3, Master) amenés à travailler sur les imprimés de la période moderne.

VENDREDI 14H-16H, SALLE DE L’IHMC - PREMIER COURS : 29 SEPTEMBRE 2017
VALIDATION : TRAVAIL PERSONNEL ORAL OU ÉCRIT 

 

  II. COURS DE NIVEAU PLUS AVANCÉ

 
Avec Julien Gracq : leçons de littérature

Michel Murat (Paris-Sorbonne-ENS)
S1, séminaire de recherche Master 1 et 2, 6 ECTS

Julien Gracq est l’un des écrivains du XXe siècle dont la réflexion sur la littérature a été la plus originale et la plus féconde. Après une présentation de son œuvre de fiction, le séminaire envisagera, en suivant les traces de cette réflexion, des questions d’histoire littéraire (le surréalisme et ses rapports avec le romantisme européen), de sociologie des lettres (légitimation, économie de marché, visibilité), de poétique du roman (sujet et intrigue, tension narrative, description), de théorie littéraire (rôle et formes de la critique).

MARD 9H-11H, MAISON DE LA RECHERCHE DE PARIS-SORBONNE (28 RUE SERPENTE, 75006 PARIS), SALLE 035
RÉUNION DE RENTRÉE : 19 septembre 2017
PREMIER COURS : 10 octobre 2017

(M. Murat étant en mission entre ces deux dates au CUF de Saint-Petersbourg).
 

  Approches de la poésie contemporaine : arrêts sur l’image

Michel Murat (Paris-Sorbonne/ENS)
S2, 6 ECTS

La poésie moderniste, et le surréalisme qui en forme le centre de gravité, se sont construits autour d’une poétique de l’image. A la suite d’Yves Bonnefoy, ou par d’autres voies, nombre de poètes contemporains se sont définis contre l’image (sensible) et la figure (rhétorique), par un parti-pris de la littéralité, qu’accompagne l’ouverture à d’autres images, non verbales. Les modalités et les enjeux de ce qui se présente comme une rupture fondatrice restent à apprécier. La poésie contemporaine a-t-elle arbitré la dispute entre métaphore et analogie ? a-t-elle mis fin à la confusion entre l’intelligible et le visible ? a-t-elle renoncé, et jusqu’où, à ce que Baudelaire appelait sa « primitive passion » ?

MARDI 9H-11H, MAISON DE LA RECHERCHE DE PARIS-SORBONNE (28 RUE SERPENTE, 75006 PARIS), SALLE 035
PREMIÈRE SÉANCE : Mardi 30 janvier 2018
 

  Masterclass d’écriture littéraire

Nathalie Koble, Déborah Lévy-Bertherat
S2, hebdomadaire, 6 ECTS

Cette formation à l’écriture littéraire, en partenariat avec la Maison des Écrivains et sous l’égide de PSL, sera assurée, pour cinq séances chacun, par le poète Frédéric Forte et la romancière Lydie Salvayre ; chacun d’eux invitera un autre écrivain pour une séance de « carte blanche ».
15 participants maximum, candidatures ouvertes jusqu’au 30 novembre aux élèves et étudiants de toute l’ENS et de PSL.

LUNDI 16h-18h, LA SALLE SERA PRÉCISÉE PROCHAINEMENT.
VALIDATION : ASSIDUITÉ ET PARTICIPATION ACTIVE À L’ATELIER

 

  Atelier d’édition littéraire : lire et éditer les fictions médiévales

Nathalie Koble
S1, 6 ECTS - Cours d’initiation et de perfectionnement

L’œuvre médiévale, mouvante, s’inscrit dans une tradition que chaque version manuscrite soumet à déplacement et réinvention. Cette année, l’atelier médiéval s’attachera à la lecture des œuvres dans leur contexte matériel et leur réalité graphique en revenant sur les principes de philologie qui fondent le travail de restitution et d’édition des textes anciens. Du XIIème au XVème siècle, le cours suivra différents types de textes littéraires (théâtre, roman, récit en vers, poésie courtoise) et sera prolongé par des séances à la Bibliothèque de l’Arsenal.
NB : le cours est ouvert à tous les élèves et étudiants de l’ENS, y compris aux élèves de la Sélection internationale et aux pensionnaires étrangers intéressés.
Prérequis indispensable : avoir des connaissances en langue et en littérature médiévales.

JEUDI 14H-16H, SALLE 235A - PREMIER COURS : 28 septembre 2017
VALIDATION : chaque participant éditera un texte en souffrance d’édition de son choix
 

  Poésie et musique aux XVIe-XVIIe siècles : autour des Psaumes à La Renaissance

Christophe Dupraz (ENS) et Olivier Millet (Paris-Sorbonne)
S2, 6 ECTS

Psaumes d’action de grâces ou de prière, psaumes didactiques, historiques, prophétiques : les cent-cinquante chants du livre des Psaumes s’inscrivent dès l’origine au cœur de la liturgie de l’Église des chrétiens. À la Renaissance, Calvin limite même la place de la musique dans la liturgie réformée au chant à l’unisson des psaumes en langue vernaculaire ; C. Marot et Th. de Bèze paraphrasent ainsi les psaumes en vers français – leur exemple sera suivi par les poètes de la Contre-Réforme catholique. Le cours proposera, sous l’angle musical, quelques éléments historiques, stylistiques et esthétiques relatifs au psaume tel qu’on le chante au XVIe siècle, de Josquin des Prez à J. P. Sweelinck, à l’église et au temple, mais aussi, sous l’angle littéraire et poétique, une approche de la poétique du psautier huguenot et de certains psautiers catholiques (J.-A. de Baïf). La place des psaumes dans la liturgie de la Semaine Sainte sera évoquée au travers de la fortune spectaculaire que le Miserere de G. Allegri connaîtra jusqu’à la fin du XIXe siècle.

VENDREDI 10H-12H, salle Assia Djebar - premier cours : 26 janvier 2018
VALIDATION : TRAVAIL PERSONNEL ORAL OU ÉCRIT
PRÉREQUIS : Il n’est pas nécessaire de savoir lire la musique

 

  Balzac en perspective(s) : modélisation et typisation

Thomas Conrad et Nathalie Preiss, en collaboration avec Mireille Labouret et Michel Lichtlé

Interdisciplinaire, interuniversitaire, ce nouveau séminaire entend poser à l’œuvre balzacienne des questions d’ordre historique, philosophique, poétique, stylistique, qui ne soient pas spécifiquement balzaciennes, afin précisément de définir la spécificité de Balzac parmi ses contemporains. Cette année, l’on interrogera la trop fameuse notion de « type » (qui, chez Balzac, ne concerne pas seulement le personnage), à partir du concept de modèle, entendu au sens scientifique de « matrice à penser » sinon l’impensable du moins l’impensé du monde post-révolutionnaire moderne.

Séminaire mensuel. Première séance : 13 octobre 2017.
Validation : travail écrit.

 

  Récits des mondes souterrains

Thomas Conrad
S2, 6 ECTS

Le XIXe s. parle énormément de l'espace souterrain. Du roman gothique au roman naturaliste, le souterrain est un lieu fascinant pour une société qui cherche ses fondations, qui veut voir « l'envers de l'histoire contemporaine » (Balzac), et qui craint ses profondeurs cachées. Catacombes, mines, grottes, dessinent alors un espace fantasmatique, initiatique, mais aussi politique et scientifique, en pleine mutation. L’étude des œuvres (Verne, Zola, Leroux, Sand, Hoffmann, Hugo…) sera doublée d’une enquête dans la « formation discursive » à laquelle elles renvoient : discours sociaux (articles de presse), images, discours de savoir (géologie, archéologie, etc.).
Œuvres à lire : Voyage au centre de la terre (Verne), Germinal (Zola), Le Fantôme de l’Opéra (Leroux)

Mercredi 14h-16h, salle Celan - premier cours : 24 janvier 2018
Validation par travail écrit ou exposé

 

  La question coloniale – littérature, philosophie, politique (II)

Dominique Combe
S2, 6 ECTS

Séminaire de recherche/cours du tronc commun du Master 2 « Théorie de la littéra-
ture », ouvert à tous dans la limite des places disponibles.
Les théoriciens anglophones des études postcoloniales ne cessent de dialoguer, de manière critique, avec l’œuvre de Césaire, Senghor, Fanon, Memmi, Camus, Sartre... L’analyse littéraire, philosophique et politique de la domination coloniale développée outre-Atlantique depuis Edward Saïd appelle la relecture des textes littéraires et philosophiques fondateurs en langue française des années 50-60.
Textes de référence :
A. Camus, Chroniques algériennes
A. Césaire, Cahier d’un retour au pays natal, Discours sur le colonialisme
F. Fanon, Peau noire, masques blancs ; Les Damnés de la terre
A. Memmi, Portrait du colonisé
E.W. Saïd, L’Orientalisme, Culture et impérialisme
J.-P. Sartre, Situations V
L.S. Senghor, Anthologie de la poésie nègre et malgache ; Liberté I

JEUDI 16H-18H, salle Celan
PREMIÈRE SÉANCE : 25 janvier 2018, salle des Résistants puis salle CELAN
VALIDATION : TRAVAIL PERSONNEL ORAL OU ÉCRIT

 

  Littérature et démocratie : approches théoriques, comparatives et historiques (XIXe-XXIe siècles) 

D. Combe (ENS), C. Brun (Paris 3), Ph. Daros (Paris 3), Ph. Roussin (CNRS), S. Veg (EHESS)
S1-S2, 6 ECTS par semestre

Séminaire de recherche/cours du tronc commun du Master 2 « Théorie de la littéra-
ture », ouvert à tous dans la limite des places disponibles.
Ce séminaire s’inscrit dans le cadre du Groupe de recherche international « Littérature et démocratie (XIXe-XXIe siècle) : approches historiques, théoriques et comparées » (GDRI CNRS, 2016-2019).
Depuis une vingtaine d’années, la réflexion sur les liens entre la littérature et la démocratie se pose dans un contexte doublement redéfini : 1- la théorie et l’histoire littéraires sont désormais confrontées aux questions de la raison d’être, de la place et de la fonction de la littérature dans la symbolique culturelle et sociale ; 2- la littérature fait l’objet d’un nouveau type de questionnement de la part des sciences humaines et sociales. Par ailleurs, les réflexions en cours sur la démocratie permettent d’interroger le rapport entre littérature et politique, dans un contexte qui n'est plus celui de la dichotomie engagement - autonomie. Il s'agit plutôt d'analyser le rôle de la littérature dans la construction sociale de l'expérience quotidienne, de l'institutionnalisation d'un ou de multiples espaces publics et du partage de normes disputées dans le cadre de régimes politiques eux-mêmes divers. En quoi, de quelle façon, la littérature fait-elle partie du domaine plus vaste de la parole publique ? Quelles sont les formes contemporaines de la contribution de la littérature à l’espace public et à sa démocratisation ? Que fait, aujourd'hui, la littérature dans le débat démocratique, que l'on juge ce débat mis en œuvre dans un espace public déjà constitué ou bien encore à établir, lorsqu’il est nié ? Comment, dans ce qu’il est aujourd’hui convenu d’appeler un monde globalisé, penser cette question, celle des liens que la littérature entretient avec la démocratie ?

MERCREDI 17h-19h, du 17 janvier au 11 avril 2018, à l’EHESS, SALLE A PRECISER (VOIR SITE WEB EHESS).
VALIDATION : travail écrit ou oral

 

  III. LANGUE FRANÇAISE

 

  Approche linguistique et stylistique du texte littéraire 

Anne-Marie Paillet
S2, 6 ECTS - Séminaire d’initiation à la recherche

Ce séminaire, ouvert à tous, offre un approfondissement des notions linguistiques et stylistiques, ainsi qu’une formation à l’histoire de la langue. Attention : ce cours n’aura plus lieu le jeudi, mais le mardi.
Programme : « La circulation des discours : citer, rapporter, parodier »
On abordera les discours rapportés et leurs dérives, sur un corpus classique (La Fontaine, Marivaux, Laclos) et chez des auteurs des XXe et XXIe siècles (Proust, Cohen, etc.)

MARDI 14H-16H, SALLE À PRÉCISER - PREMIER COURS : 23 JANVIER 2018
VALIDATION : UN ÉCRIT OU UN ORAL

 

  Séances de l’équipe « Textyle » (groupe de recherches en stylistique) 

Anne-Marie Paillet (ENS) et Claire Stolz (Université Paris-Sorbonne)

Sujet : « Aux marges des discours rapportés : approches diachroniques et génériques des discours rapportés louches et atypiques ». Le séminaire sera suivi d’une Journée d’études le mardi 5 juin 2018 (Organisatrices : Claire Stolz et Karine Germoni, Paris-Sorbonne).

CINQ SÉANCES LE VENDREDI 14H-16H, salle Info 5, prévues (sous réserve) les 24 Novembre 2017 ; 2 février, 9 mars, 6 avril et 18 mai 2018
 

  Atelier de diction théâtrale

Anne-Marie Paillet
S1 et S2, 3 ECTS par semestre

Une autre manière d’aborder le texte littéraire… Chacun peut venir librement, qu’il ait déjà une expérience en théâtre ou qu’il soit débutant, pour dire son poème préféré, ou jouer une scène. L’objectif est aussi de se produire à l’ENS (lors de journées d’études par exemple) ; l’année dernière nous avons monté une « Promenade littéraire au Panthéon » (textes dits sur la tombe des écrivains), expérience qui pourrait être renouvelée.

MARDI 16H-18H, PAR QUINZAINE, SALLE CELAN
PREMIÈRE SÉANCE : 26 SEPTEMBRE 2017

 

  IV. LITTÉRATURE GÉNÉRALE ET COMPARÉE 

 
Littérature et culture d’enfance. L’art et l’enfance

Déborah Lévy-Bertherat, Mathilde Lévêque (Université Paris 13)
S1 et S2, mensuel, 6 ECTS - Séminaire de recherche

Ce séminaire interdisciplinaire rassemble des chercheurs en littérature, historiens du livre, sociologues, spécialistes des sciences de l’éducation et anthropologues. Il est organisé en partenariat avec l’Afreloce (Association française de recherche sur les livres et les objets culturels de l’enfance : www.magasindesenfants.hypoth...).
Cette année, il interrogera les rapports entre l’enfance et l’art : quelle place la création artistique fait-elle à l’enfance ? Et inversement, par quels moyens scolaires, institutionnels, éditoriaux, les enfants sont-ils initiés à la culture et à la pratique artistiques —arts plastiques, littérature, théâtre, cinéma, musique ?
La parole sera donnée aussi bien à de jeunes chercheurs qu’à des chercheurs confirmés. Ouvert à tous.

SAMEDI 10H-13H, salle Celan les 7 octobre, 9 décembre 2017 : les 3 février, 17 et 24 mars, 26 mai et 16 juin 2018 (salle à préciser pour la séance du 18 novembre 2017).
VALIDATION ÉCRITE.

 

  Pinocchio et fil(s)

Déborah Lévy-Bertherat (CRRLPM, République des Savoirs)
S1, 6 ECTS

Pinocchio, c’est l’enfance comme état et comme éthos, figure (a)morale oscillant entre l’innocence du sauvage et la subversion du délinquant, dans un rapport complexe au père. Le séminaire interdisciplinaire reviendra au roman de Collodi (1883) avant de choisir quelques fils parmi son innombrable postérité : réécritures pour enfants (A. Tolstoï) ou adultes (Auster), adaptations au cinéma (Ptushko, Disney, Comencini), au théâtre (Pommerat), en opéra (Boesmans), en bande dessinée (Winshluss) et dans les arts plastiques, avec des interventions de spécialistes et d’artistes (P. Musitelli, C. Auzolle, L. Dumont-Lewi…). Ouvert à tous.

MERCREDI 10H30-12H30, salle Celan - premier cours : 27 septembre 2017
VALIDATION : ÉCRITE OU ORALE.

 

  L’épopée des petites filles (3) : questionner le genre

Déborah Lévy-Bertherat (CRRLPM, République des Savoirs)

S2, 6 ECTS

Quand l’expérience guerrière, comme l’écrivait W. Benjamin, est dévaluée, les enfants, les filles surtout, deviennent-elles le refuge paradoxal de l’épique ? Le séminaire de littérature comparée se tournera cette année vers des représentations contemporaines de la jeune guerrière qui questionnent les codes esthétiques et éthiques du genre comme du gender : roman historique (A. Djebar, L. Salvayre, S. Nović), témoignage (R. Klüger, R. Loy, F. Diome), opéra-rock (Péguy/B. Dumont), jeu vidéo (Homère/ C. Coulon), etc. Un colloque (23-24 mars 2018) sera associé au séminaire. Ouvert à tous.

MERCREDI, 10H30-12H30, SALLE CELAN - premier cours : 24 janvier 2018
VALIDATION : EXPOSÉ

 

  V. LITTÉRATURE FRANÇAISE ET THÉORIE LITTÉRAIRE (MASTERS) 

 

  Épistémologie de l’histoire littéraire

Michel Murat (Paris-Sorbonne-ENS), avec le concours de Jean-Louis Jeannelle (Université de Rouen) et Christophe Pradeau (Paris-Sorbonne)
S2, 6 ECTS

Cours du tronc commun du Master 1 « Théorie de la littérature », ouvert à tous dans la limite des places disponibles.
Sous l’impulsion d’un dialogue avec les sciences sociales, les façons de faire l’histoire de la littérature se sont beaucoup renouvelées récemment, et nous invitent à nous interroger sur les instruments, les modèles et les valeurs dont nous nous servons pour donner sens à notre passé littéraire. Qu’est-ce qui fait événement en littérature ? Qu’est-ce qu’un siècle, une période, un mouvement littéraires ? Selon quelle dynamique de sélections et d’oublis une mémoire se construit-elle, ou se fragilise-t-elle ? Comment penser le rapport entre littérature et médias ? Après une présentation d’ensemble, les séances seront organisées autour d’études de cas littéraires variés.

LUNDI 15H-17H, SALLE 235B - PREMIER COURS : 22 JANVIER 2018
Validation pour le diplôme de l’ENS : travail personnel oral ou écrit

 

  Histoire de la critique et des théories littéraires : « Littératures nationales », « Littérature mondiale » - transferts et échanges

Dominique Combe, avec la collaboration de Roland Béhar, Mandana Covindassamy, Agnès Derail, Isabelle de Vendeuvre, Pierre Musitelli et Marc Porée
S1, 6 ECTS

Cours/séminaire du tronc commun du Master 2 « Théorie de la littérature » ouvert à tous dans la limite des places disponibles.
Au cours du XIXe siècle, la « littérature » dans son sens moderne s’émancipe peu à peu des « Belles-lettres ». A travers l’Europe, comme en Amérique, s’impose l’idée de littératures « nationales » et, bientôt, d’une « littérature mondiale », dont Goethe annonce le règne. Le cours s’attachera à étudier quelques moments décisifs de cette histoire entre l’Europe et les Amériques, dans les traditions critiques de langues européennes majeures (français, anglais, allemand, espagnol, portugais, italien).

VENDREDI 10H-12H, salle Celan - PREMIER COURS : 29 SEPTEMBRE 2017
VALIDATION : TRAVAIL PERSONNEL oral ou écrit

 

  Rhétorique et poétique : de Valéry à Barthes

Dominique Combe, Thomas Conrad
S1, 6 ECTS
Cours/séminaire du tronc commun du Master 1 « Théorie de la littérature » ouvert à tous dans la limite des places disponibles.

A la suite de Valéry, lecteur d’Aristote, mais aussi des Formalistes russes et de Jakobson, la théorie littéraire des années 60-70 (Roland Barthes, Gérard Genette, Tzvetan Todorov, Michel Charles) réhabilite l’idée d’une poétique qui, croisant la linguistique saussurienne, la sémiotique, « l’ancienne rhétorique », la philosophie et les sciences humaines, place le « texte » au centre de l’interrogation sur le « fait littéraire ». Il s’agira de présenter le « moment » du « structuralisme français », à partir des discussions autour du texte et de la littérature.

JEUDI 16H-18H, salle Celan - PREMIER COURS : 28 SEPTEMBRE 2017
VALIDATION : TRAVAIL PERSONNEL ORAL OU ÉCRIT

 

  Génétique des textes et des formes

Pierre-Marc de Biasi, Nathalie Ferrand et Nathalie Mauriac Dyer, directeurs de recherche au CNRS (ITEM, UMR 8132, CNRS/ENS)
S2, 6 ECTS par semestre

Cours du tronc commun du Master 1 « Théorie de la littérature », ouvert à tous dans la seule limite des places disponibles.
La génétique textuelle, l’une des principales innovations critiques des trente dernières années, renouvelle la connaissance des textes à la lumière de leurs manuscrits de travail, en déplaçant la réflexion de l’auteur vers l’écrivain, de l’écrit vers l’écriture, de la structure (ou de l’œuvre) vers les processus (ou la genèse). Le cours propose une formation à l’analyse des manuscrits modernes, les concepts clés de la discipline et quelques éléments pour une interprétation génétique des œuvres. Les études de cas seront empruntées à de grands corpus littéraires du XVIIIe au XXIe siècles, mais on abordera également d’autres archives de la création : philosophie, sciences de l’homme, sciences, musique, architecture, cinéma, arts plastiques.

LUNDI, 11H-13H, salle Celan - PREMIÈRE SÉANCE : 22 JANVIER 2018
VALIDATION : SELON LES MODALITÉS DU MASTER « THÉORIES DE LA LITTÉRATURE »

 

  VI. LITTÉRATURES ÉTRANGÈRES

 

  ALLEMAND
 

  Littérature nationale, littérature mondiale : questions allemandes

Mandana Covindassamy
S1, 6 ECTS
Séminaire en français ouvert à tous.

Longtemps, la littérature allemande a peiné à trouver sa légitimité dans une littérature européenne déjà renaissante et est partie en quête de reconnaissance pour sa littérature nationale. C’est pourtant précisément Goethe qui formule l’hypothèse d’une littérature mondiale (Weltliteratur) succédant à l’âge des littératures nationales. Nous nous pencherons sur la relation entre littérature nationale, littérature européenne et littérature mondiale en étudiant aussi bien des textes théoriques sur la question (Goethe, Victor Klemperer, Erich Auerbach) que des œuvres littéraires allemandes qui y répondent, en insistant sur l’époque baroque (Opitz, Gryphius, Fleming), le Sturm und Drang (Herder, Goethe) et la fortune ultérieure de la Weltliteratur entendue comme dialogue entre les littératures.

Mardi 10h-12h, salle info1
premier cours : 26 septembre 2017
Validation : assiduité, exposé, travail écrit

 

  Version allemande

Mandana Covindassamy
S1, 6 ECTS

Destiné en priorité aux agrégatifs de lettres modernes et d'allemand, ce cours est ouvert à tous.

Lundi 14h-16h, salle info5 (hormis le 18 septembre : petite salle ECLA)
Premier cours : 18 septembre 2017, puis par quinzaine : 2 octobre, 16 octobre, 6 novembre, 20 novembre, 18 décembre, 15 janvier, 29 janvier et 12 février.

Pour la validation, seule la participation au S1 est requise.

 

  Histoire et fiction

Mandana Covindassamy
S2, 6 ECTS

Séminaire en français, ouvert à tous.
Comment se définit la littérature par rapport au récit historique ? Aristote distingue nettement la tâche du poète de celle du chroniqueur, mais au fil des siècles et des contextes philosophiques et historiques, la question n’a cessé de se poser avec acuité, reformulant la notion première de mimesis. Le séminaire proposera une approche théorique et historique de la question à partir du cas particulier de la littérature en langue allemande et de sa production théorique.
On se penchera notamment sur trois moments historiques et leurs conséquences littéraires : la Guerre de Trente Ans (Grimmelshausen, Bertolt Brecht), la Révolution française (Goethe, Büchner) et la Seconde Guerre mondiale (Günter Grass, Sebald).

Mardi 14h-16h, salle celan
Premier cours : 23 JANVIER 2018
Validation : participation, exposé, traduction

 

  Désir et désordre dans la littérature allemande

Elisabeth Petereit
S1, 6 ECTS

Nombreux sont les textes dans lesquels le désir entre en conflit avec l’ordre – et provoque un certain désordre. On verra dans ce séminaire les formes différentes que ce conflit peut prendre, dans quel(s) langage(s) le désir s’articule, si et comment l’ordre est rétabli à la fin et à quels moments le texte accorde au désir un droit propre, capable de légitimer un comportement en dehors de l’ordre. On travaillera sur des extraits des textes suivants : Gottfried von Strassburg, Tristan und Isolde, Lessing, Emilia Galotti, Goethe, Les Affinités électives, Kleist, Das Erdbeben in Chili, Thomas Mann, Der Tod in Venedig, et.al.
Séminaire en allemand. Ce cours peut être validé dans le cadre du Parcours Cultures Germaniques ou comme cours de langue.

LUNDI 14H-16H, SALLE INFO 2 
PREMIÈRE SÉANCE : 25 septe
mbre 2017

 

  Séminaire Paul Celan

Jean-Pierre Lefebvre et Bertrand Badiou
S1 et S2, 6 ECTS par semestre

Ce séminaire peut être validé dans le cadre du Parcours Cultures germaniques.
L’Anthologie 3 et 4 (de Atemwende à Zeitgehöft). Nous nous proposons, en faisant une traversée de l’œuvre poétique publiée de Celan (1952-1970), de mettre en évidence quelques-uns de ses fils conducteurs. Au centre de nos préoccupations durant les deux semestres : l’emploi singulier que fait Celan des pronoms personnels et des déictiques.

JEUDI 16H-18H, SALLE INFO 2
PREMIÈRE SÉANCE : 5 OCTOBRE 2017
VALIDATION : ASSIDUITÉ, INTERPRÉTATION D’UN POÈME ORALE OU ECRITE.

 

  Alexander Kluge – le cinéma comme « continuation de la littérature avec d’autres moyens »

Verena Richter
S2, 6 ECTS

Ecrivain mais aussi réalisateur, scénariste et producteur de cinéma et de télévision, Alexander Kluge (*1932) est un talent à facettes multiples qui, depuis ses débuts dans le mouvement du Neuer Deutscher Film, sait aisément jouer avec ces deux formes. A la recherche de nouveaux modes d’expression pour aborder l’histoire récente et le monde contemporain, il les entremêle, suspend la distinction entre fiction et documentaire et fait éclater la forme narrative habituelle. Ce séminaire se comprendra comme une première approche de l’œuvre de Kluge et s’articulera autour de quatre axes : les rapports complexes entre formes littéraire et filmique, entre représentations fictionnelle et documentaire, les nouveaux procédés narratifs qui résultent de sa rupture radicale avec la narration habituelle et le rapprochent notamment d’un Jean-Luc Godard, ainsi que sa réflexion sur l’histoire contemporaine.
Séminaire en allemand. Merci de me contacter avant le début du séminaire pour vous envoyer un texte que nous discuterons lors de la première séance : verena.richter@ens.fr

Lundi 14h-16h, salle INFO 2
Premier cours : 22 JANVIER 2018
Validation : orale et écrite ; assiduité

 

  Parcours «  Cultures germaniques  »

Des enseignements ont été coordonnés pour vous offrir la possibilité de suivre un parcours « Cultures germaniques » cohérent (voir la page dédiée : http://www.lila.ens.fr/spip.php?rubrique73). En choisissant certains de ces enseignements, vous pourrez obtenir au terme de votre scolarité la mention Parcours « Cultures germaniques ». Elle est délivrée après validation de 48 ECTS (huit séminaires ou six séminaires avec des validations complémentaires par des stages ou travaux personnels) dans trois départements différents, modulable sur trois ans. L’offre de séminaires est renouvelée tous les ans. Le parcours étant élaboré au fur et à mesure de vos études, une inscription initiale formalisée n’est pas requise. L’offre de cours complète sera résumée sur le site du parcours cultures germaniques (département LILA) ainsi qu’en version papier disponible à la rentrée.

Comme tous les ans, nous vous proposerons un voyage ainsi qu’une journée d’études interdisciplinaire qui intégrera les élèves du parcours qui souhaiteront y contribuer.
Une réunion de présentation du parcours sera organisée à la rentrée.

 

  ANGLAIS

  Hospitalités, inhospitalités

Marc Porée
S2, 6 ECTS – Séminaire d’initiation

Le vote en faveur du Brexit est une chose, actée le 23 juin 2016, mais l’hostilité envers les étrangers que ce vote traduirait en est une tout autre, qu’il nous faut impérativement questionner. Adossée à des textes aussi divers que The Enigma of Arrival de V.S. Naipaul, The Satanic Verses de Salman Rushdie, Brick Lane de Monica Ali, la réflexion portera
sur la consubstantialité revendiquée entre littérature et hospitalité (voir Désirs d’hospitalité : de Homère à Kafka, par Alain Montandon, 2012), mais également sur le mixte d’hostilité et de générosité réservé par les natives aux étrangers cherchant à aborder les rivages de l’île (« Amy Foster », Joseph Conrad). Plus largement encore, on étudiera comment, au fil du temps, de l’Angleterre (pré)-impériale à l’Angleterre post-impériale, l’archétype de l’étranger qui s’introduit au sein de la maison a évolué.

Le cours se fait en anglais.
JEUDI 14H-16H, SALLE 235B
PREMIER COURS : 25 JANVIER 2018
VALIDATION : ASSIDUITÉ, EXPOSÉ OU TRAVAIL ÉCRIT

 

  Voyages littéraires

Agnès Derail
S1, 6 ECTS

Accompagnant les grandes découvertes et l’expansion coloniale, la littérature de l’ailleurs, louvoyant entre utopie et primitivisme (The Tempest) est aussi l’invention d’un autre monde. Réel et/ou imaginé – l’ailleurs est l’occasion de se mesurer à l’aune d’échelles inconnues, à l’instar de Gulliver, à qui ses périples auront révélé une pluralité de mondes à l’envers. Outre-Atlantique, la grande geste américaine, de la migration puritaine à la conquête de l’Ouest, de l’expatriation de la « Génération perdue » à l’exode des fermiers chassés de leurs terres, des équipées de la Beat Generation à l’errance postmoderne dans des paysages apocalyptiques, la fiction américaine est en partance. On s’interrogera sur la façon dont le voyage oriente ou déroute l’écriture, qui brouille les frontières, réinvente l’histoire et sa géographie, embarque le lecteur dans des parcours au nostos incertain.
Corpus : Shakespeare, Swift, Poe, Melville, Twain, James, Hemingway, Steinbeck, Nabokov, Pynchon, McCarthy

JEUDI 11H-13H, SALLE CELAN
PREMIER COURS : JEUDI 28 SEPTEMBRE 2017
VALIDATION : EXPOSÉ OU ESSAI

 

  Atelier de traduction : Under British Eyes, l’Amérique vue par les voyageurs britanniques (1783-1861)

Agnès Derail, Laurent Folliot (Paris-Sorbonne)
S1, 6 ECTS

Tour à tour prolongement de l’espace culturel familier et territoire de l’étrangeté absolue, l’Amérique du XIXe siècle provoque chez les observateurs britanniques les réactions les plus contradictoires. Qu’ils soient hommes ou femmes, pamphlétaires (Cobbett), écrivains à succès (F. Trollope, Marryat, Dickens), réformateurs éclairés (Fanny Wright, Harriet Martineau) ou encore simples particuliers, les voyageurs dont on traduira quelques morceaux choisis témoignent d’une fascination qui cristallise les questionnements les plus aigus de l’ancienne métropole et du Vieux Continent.

LUNDI 16H-18H, SALLE INFO 2
PREMIÈRE SÉANCE : LUNDI 25 SEPTEMBRE 2017
VALIDATION : ASSIDUITÉ ET PRODUCTION DE TEXTE

 

  Cours de version pour non-spécialistes

Isabelle de Vendeuvre (CRRLPM-RDS-ENS)
S1, S2

Cours de version anglaise destiné aux non-spécialistes.

LUNDI 15h-17h, SALLE INFO 1
premier cours : 18 septembre 2017

 

  Introduction à la poésie américaine

Agnès Derail
S2, 6 ECTS

On s’attachera à un corpus large, qui s’étend de la poésie des Puritains jusqu’aux compositions modernistes et contemporaines : Bradstreet, Poe, Melville, Dickinson, Whitman, Stein, Pound, Stevens, Williams, Crane, Moore etc. On pourra confronter ces textes à leurs traductions françaises, en particulier lorsqu’elles sont signées Mallarmé, Gide, Valéry Larbaud, Jacques Roubaud, Pierre Leyris ou Jacques Darras.

JEUDI 11H-13H, SALLE CELAN
PREMIÈRE SÉANCE : 25 JANVIER 2018, SALLE 235C
VALIDATION : EXPOSÉ OU ESSAI

 

  Globalisation(s)

Agnès Derail / Marc Porée
S2, 6 ECTS

La globalisation (sic) serait une invention anglo-américaine. A voir. Toujours est-il qu’elle gagne du terrain, et que les modèles forgés par l’Etat-nation apparaissent de plus en plus menacés. Plutôt que de s’épuiser à remonter aux origines du phénomène, autant historiques qu’économiques, on s’intéressera à ses manifestations littéraires. Dans ce séminaire à plusieurs voix, il s’agira donc d’ouvrir le plus largement possible les modalités du global : à la géopolitique comme à la géopoétique, à la littérature-monde en passe de liquider la « République des lettres », à ce qui fait que certaines villes mondialisées (New York, Londres) sont devenus des « hyper-lieux » (Michel Lussault). Les uns (Novalis) voudraient « romantiser le monde », les autres (Shakespeare) font du théâtre un Globe (et inversement). Sans oublier la perception, précocement environnementaliste, d’un climat « mondialisé ». Bref, du monde à l’ « immonde », le travail ne devrait globalement pas manquer.

LUNDI 16H-18H, SALLE 235C
PREMIER COURS : 22 JANVIER 2018
VALIDATION : ESSAI

 

  Grands textes anglais (GTA)

Marc Porée
S1, 6 ECTS - Formation disciplinaire

Trois grands textes anglophones. Trois genres (théâtre, roman, essai). Trois « attitudes anglo-saxonnes » vis-à-vis des frontières, et de leur franchissement : entre les Etats-nations, les civilisations (Orient, Occident), les identités sexuées. Trois instances (peuples et/ou individus) prises dans de grands mouvements migratoires et trans-frontaliers. Trois cas de « limites non frontières ».
Le cours sera donné en anglais.
• Walter Scott, Wawerley (1814)
• William Shakespeare, Antony and Cleopatra (1608)
• Virginia Woolf, Orlando (1928)

JEUDI 14H-16H, SALLE DE CONFÉRENCE (46 rue d’Ulm)
PREMIÈRE SÉANCE : 21 SEPTEMBRE 2017
VALIDATION : ASSIDUITÉ, EXPOSÉ OU TRAVAIL ÉCRIT

 

  Proses romantiques

Marc Porée
S2, 6 ECTS - Séminaire de recherche (ENS-Sorbonne-Nouvelle)

La prose n’est pas le « parent pauvre » de la poésie romantique, pas plus qu’elle n’en est le simple envers. Qu’elle soit journalistique, essayistique, épistolaire ou critique, elle est d’abord abondante, ensuite innovante et diversifiée, témoignant, surtout, des transformations encourues dans les premières décennies du XIXe siècle britannique au sein des formes littéraires.
Les textes listés ci-après, étudiés intégralement ou en extraits, se prêteront à l’examen des modalités de ce qu’il faut bien se risquer à appeler une « crise de prose », sur le modèle d’une certaine « crise de vers » ultérieure :
• P.B. Shelley, A Defence of Poetry
• John Keats’s Letters
• Thomas de Quincey : The Confessions of an English Opium Eater ; On the Knocking at the Gate in Macbeth ; The English Mail Coach
• S.T. Coleridge, Biographia Literaria
• William Wordsworth, Preface(s) to Lyrical Ballads ; Essay on Epitaphs
• Charles Lamb ; William Hazlitt, Essays

MARDI 17H-19H, INSTITUT DU MONDE ANGLOPHONE (5 RUE DE L’ÉCOLE DE MÉDECINE, 75006 PARIS)
PREMIER COURS : DÉBUT 2018 (Attention au décalage par rapport au second semestre de l’ENS).
VALIDATION : ASSIDUITÉ, EXPOSÉ OU TRAVAIL ÉCRIT

 

  Between Love and Gender

Sinan Richards
S1, 6 ECTS

This course will begin with an investigation of a selection of writings by Evelyn Waugh, Christopher Isherwood, and Gore Vidal. We will seek to explore their treatment of sexuality, and the motifs of alienation and societal upheavals. We will then seek to explore a more general relation between love and gender in literature and cinema, and examine potential deadlocks. What is love ? What is gender ? Adopting an interdisciplinary approach, we aim to survey aspects of contemporary Anglo-American theory and examine the major debates that they address. We will read selections by, among others, Butler, Copjec, Eagleton, Puar, and Žižek. This seminar is open to all interested students who would like to explore questions of subjectivity across disciplines.

LUNDI 14h-16h, salle Celan (pour la séance du 9 octobre 2017, la salle sera précisée)
PREMIÈRE SÉANCE : 25 SEPTEMBRE 2017
VALIDATION : ASSIDUITÉ, TRAVAIL ÉCRIT

 

  Exile Writing

Sinan Richards
S2, 6 ECTS

Classes in English.
In this seminar, we will explore the theme of exile in both fiction and autobiographical writings. We will investigate belonging, linguistic alienation, displacement, and the nostalgia for ‘home.’ We will read selections from Vonnegut’s Man Without a Country, Nabokov’s Lolita, Selvon’s The Lonely Londoners, Alameddine’s Koolaids, Barghouti’s I Saw Ramallah, Hoffman’s Lost in Translation, as well as a selection of texts by Edward Saïd. We will investigate these themes in relation to the metaphysical concept of the void and its philosophical ramifications. This seminar is open to all interested students who would like to explore questions related to displacement, alienation and nostalgia across disciplines.

LUNDI 14h-16h, salle des Actes, sauf les 29 janvier et 5 février
PREMIÈRE SÉANCE : 22 JANVIER 2018
VALIDATION : ÉCRITE OU ORALE

 

  Parcours « Cultures anglophones »

Ouvert à la rentrée 2017, ce parcours est conçu à l’attention des élèves et étudiants qui ont des affinités pour « l’anglistique » entendue au sens le plus large du terme. A ce titre, vous pouvez avoir envie d’en faire votre spécialité, en devenant un(e) angliciste « pur sucre ». Plus vraisemblablement, vous souhaitez continuer à être un(e) angliciste « trait d’union » (hyphenated), en associant l’anglais à vos centres d’intérêt principaux. Des enseignements de littérature, de musicologie, de cinéma, de philosophie ont ainsi été coordonnés pour vous offrir la possibilité de suivre un parcours « cultures anglophones » riche et cohérent. En choisissant certains de ces enseignements, vous élargirez et approfondirez votre connaissance du monde anglophone.
Au terme de la scolarité, la mention « parcours cultures anglophones » est délivrée après validation sur trois ans de 48 ECTS (huit séminaires ou six séminaires avec des validations complémentaires par des stages ou travaux personnels) dans trois départements différents. L’offre de séminaires est renouvelée tous les ans. Vous en trouverez le récapitulatif dans ce descriptif. Le parcours étant élaboré au fur et à mesure de vos études, une inscription initiale formalisée n’est pas requise.
En octobre (date à préciser à la rentrée), nous vous invitons à un petit-déjeuner de présentation réunissant élèves de différentes années et enseignants.
Si vous souhaitez être informé régulièrement des actualités du parcours « Cultures anglophones », vous pouvez envoyer un courriel à Marc Porée, coordinateur du parcours : marc.poree@ens.fr

 

  ESPAGNOL 

Pour les cours de langue espagnole : voir département ECLA.

  Version espagnole

Roland Béhar
S1, 6 ECTS

Cours destiné en priorité aux agrégatifs de Lettres modernes, mais ouvert à tous.

LUNDI 14H-16H, PAR QUINZAINE, PREMIER COURS LE 18 SEPTEMBRE, Salle Daniel Reig (ECLA), puis Salle Info 1 (Rataud).
VALIDATION POUR LES NON-AGRÉGATIFS : CONTRÔLE CONTINU

 

  Version classique espagnole

Roland Béhar
S1, 6 ECTS

Cours destiné en priorité aux agrégatifs d’Espagnol, mais ouvert à tous.
MERCREDI 14H00-15H30, PAR QUINZAINE (PREMIER COURS LE 27 SEPTEMBRE), Petite Salle ECLA
VALIDATION POUR LES NON-AGRÉGATIFS : CONTRÔLE CONTINU

 

  Introduction au théâtre espagnol du Siècle d’Or

Roland Béhar
S1, 6 ECTS

Cours du Master « Littérature française : de la Renaissance aux Lumières », mais ouvert à tous.

Le XVIe siècle espagnol finissant voit progressivement naître une forme inédite de théâtre, la Comedia nueva, qui fleurit au XVIIe siècle dans les grandes œuvres de Lope de Vega, de Tirso de Molina et de Calderón de la Barca. Le cours proposera une présentation de la genèse de cette forme, de ses caractéristiques formelles, de ses principales évolutions et de certaines de ses œuvres les plus caractéristiques (ex. : El caballero de Olmedo, Fuenteovejuna, El burlador de Sevilla, La vida es sueño, El médico de su honra), qui ont souvent exercé une profonde influence sur la littérature européenne, et ce depuis le XVIIe siècle. Le séminaire proposera en outre un aperçu des principales formes théâtrales complémentaires de la comedia que sont l’entremés et l’auto sacramental.

LUNDI 9H-11H, PAR QUINZAINE (PREMIERE SEANCE 2 OCTOBRE), Salle Celan
EN ALTERNANCE AVEC L’ATELIER DE TRADUCTION
VALIDATION : ASSIDUITÉ ET ÉVALUATION ÉCRITE

 

  La Renaissance espagnole : influences classiques et italiennes – continuités et innovations hispaniques 

Roland Béhar
S2, 6 ECTS

Cours du Master « Littérature française : de la Renaissance aux Lumières », mais ouvert à tous.
Le séminaire propose une présentation générale de la Renaissance espagnole, dans ses dimensions politique, esthétique et littéraire. Il s’agira d’envisager comment le contexte historique favorisa, dès le XVe et surtout au XVIe siècle une rapide assimilation des leçons de la Renaissance italienne, dans des domaines aussi variés que l’architecture, la sculpture, la peinture, mais aussi la poésie et le théâtre. En même temps, les continuités avec une tradition plus proprement hispanique, revendiquée comme telle, seront soulignées, afin de retracer comment des formes neuves purent voir le jour, en particulier en littérature (roman pastoral, roman picaresque).

LUNDI 11H-13H, PAR QUINZAINE, Petite Salle ECLA
EN ALTERNANCE AVEC L’ATELIER DE TRADUCTION
VALIDATION : ASSIDUITÉ ET ÉVALUATION ÉCRITE

 

  Le règne de Charles II de Habsbourg (1665-1700) : contextes, enjeux, conséquences

Roland Béhar
S1, 6 ECTS

Le cours, destiné en priorité aux agrégatifs d’Espagnol, mais ouvert à tous, portera sur le règne, trop méconnu, du dernier souverain habsbourg d’Espagne : Charles II (1665-1700), dont la mort ouvre le conflit d’envergure européenne que fut la Guerre de Succession d’Espagne. Le cours envisagera les enjeux politiques, institutionnels, économiques, sociaux, mais aussi esthétiques et littéraires de cette période de transition dont l’historiographie récente a fortement renouvelé la compréhension.

MERCREDI 15H30-17H00, PAR QUINZAINE (PREMIER COURS LE 27 SEPTEMBRE), Petite Salle ECLA
VALIDATION POUR LES NON-AGRÉGATIFS : CONTRÔLE CONTINU

 

  Le théâtre espagnol du XVIIIe siècle : Tomás de Iriarte, La señorita malcriada (1775) et Leandro Fernández de Moratín, La mojigata (1791)

Roland Béhar
S1, 6 ECTS

Le cours, destiné en priorité aux agrégatifs d’Espagnol, mais ouvert à tous, examinera les nouvelles formes qu’emprunte le théâtre espagnol au XVIIIe siècle, à travers l’étude de deux de ses principaux auteurs, Iriarte et Moratín.

MERCREDI 17H00-19H00, 6 séances, à partir du 4 octobre, Petite Salle ECLA
VALIDATION POUR LES NON-AGRÉGATIFS : CONTRÔLE CONTINU

 

  Atelier de traduction : le récit bref latino-américain

Roland Béhar
S1-S2, 6 ECTS par semestre

L’atelier proposera la traduction d’un corpus de récits brefs contemporains, latino-américains et plus particulièrement colombiens. Une sélection ces textes pourra ensuite être proposée pour un projet de publication.

LUNDI 9H-11H (S1), 11H-13H (S2), PAR QUINZAINE (PREMIER COURS LE 25 SEPTEMBRE), Salle Celan
En alternance avec les cours d’Introduction au théâtre espagnol du Siècle d’or (S1) et La Renaissance espagnole : influences classiques et italiennes - continuités et innovations hispaniques (S2).
VALIDATION : ASSIDUITE ET EVALUATION ECRITE.

 

  La novela latinoamericana bajo el prisma de los escritores

Félix Terrones
S1, 6 ECTS

Desde la emergencia de las repúblicas latinoamericanas hasta el siglo XXI, diversos autores y autoras han discutido acerca de lo que caracterizaría a la novela latinoamericana, cuáles son sus componentes, transformaciones y fracturas. Fenómeno social y cultural, pero también estético y verbal, los autores abordan y definen la novela latinoamericana según diversas estrategias que será necesario discutir, por su oposición y diálogo con otras tradiciones novelescas, así como también por su interacción con un mercado de público y/o una comunidad de lectores. Finalmente, se interrogará los alcances, tensiones y paradojas de la novela latinoamericana, sin olvidar su vigencia o no, en un contexto globalizado como el actual.

MERCREDI 16H-18H, salle Celan
PREMIER COURS : 27 septembre 2017
VALIDATION : ASSIDUITÉ, EXPOSÉ OU TRAVAIL ÉCRIT

 

  Ficciones latinoamericanas : textos fundacionales

Félix Terrones
S2, 6 ECTS

Se discutirá textos fundacionales de la tradición latinoamericana, con especial énfasis en la ficción : cuento y novela. El objetivo será reflexionar acerca de los grandes movimientos narrativos latinoamericanos, junto con las tensiones políticas, culturales y sociales que vehiculan y discuten, a lo largo de las décadas y generaciones. Todo esto sin descuidar las inquietudes propias a cada autor o autora, quienes con cada publicación decantan una poética original que abre el espacio literario en lengua española. El seminario buscará ahondar en la especificidad y las problemáticas inherentes a las ficciones latinoamericanas y la manera en que éstas adquieren una forma literaria.

MERCREDI 16H-18H, salle Celan
PREMIER COURS : DATE À PRÉCISER
VALIDATION : ASSIDUITÉ, EXPOSÉ OU TRAVAIL ECRIT

 

  Thème espagnol

Félix Terrones
S1-S2, 6 ECTS par semestre

Cours en espagnol destiné aux agrégatifs d’espagnol, mais ouvert à tous.

JOUR, SALLE ET HORAIRE À PRÉCISER À LA RENTRÉE
VALIDATION POUR LES NON-AGRÉGATIFS : CONTRÔLE CONTINU

 

  ITALIEN
 

Pour les cours de langue italienne : voir département ECLA
 

  Cours de littérature italienne « De la Renaissance aux Lumières » 

Pierre Musitelli
S1 et S2, par quinzaine, 3 ECTS par semestre, ouvert à tous

Cours destiné en priorité aux étudiants du Master « De la Renaissance aux Lumières », mais ouvert à tous les élèves de l’ENS. Les cours sont en français, les textes sont distribués en version bilingue.

• Semestre 1 : Lumières d'Italie. Bonheur, droit, littérature. Seront notamment abordés les textes suivants : la revue « Il Caffè » (1764-1766) ; Cesare Beccaria, Des délits et des peines ; Pietro Verri, Pensées sur le bonheur ; Observations sur la torture.
• Semestre 2 : Venise et ses masques, de la Commedia dell’arte à Carlo Goldoni (XVIe-XVIIIe siècles). Lectures recommandées : C. Goldoni, Le théâtre comique et La Trilogie de la villégiature.

LUNDI 9H-11H (S1) puis 11H-13H (S2), PAR QUINZAINE, SALLE 235C (29 rue d'Ulm)
Séances du premier semestre : 2 et 16 octobre 2017 ; 13 et 27 novembre 2017 ; 11 décembre 2017 ; 8 janvier 2018.
VALIDATION : ASSIDUITÉ ET RESTITUTION D’UN DEVOIR ÉCRIT 

 
Verdi. Opéra, littérature et politique

Pierre Musitelli 
D'octobre 2017 à avril 2018, par quinzaine ; 6 ECTS pour la totalité du cours, ouvert à tous.

Les opéras de Verdi figurent au programme de l’agrégation d’italien, mais ce cours, ouvert à tous et notamment aux non-spécialistes, entend proposer une introduction à l’œuvre du compositeur, à ses sources littéraires, à son rôle dans l’histoire du Risorgimento italien. Des conférenciers offriront des éclairages en matière de dramaturgie et de musicologie. Lectures suggérées : Tout Verdi, B. Dermoncourt, Robert Laffont, « Bouquins », 2013 ; Verdi, Autobiografia dalle lettere, éd. A. Oberdorfer, Milan, Rizzoli [ebook], trad. française : Verdi. Autobiographie à travers la correspondance, Paris, J.-C. Lattès, 1984.

Cours et conférences seront en français.

Cours les vendredis 6 et 20 octobre, 10 et 24 novembre, 22 décembre 2017 et le 6 avril 2018 (en salle Daniel Reig, esc. A, 2e étage, 10h-12h)

Conférences (en salle Daniel Reig, esc. A, 2e étage, 10h-12h) :

• 15 décembre 2017 : Alessandro Di Profio (Professeur d’études théâtrales et italiennes, Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3) : Verdi et Shakespeare. Le cas Macbeth

• 19 janvier 2018 : Emmanuel Reibel (Professeur de musicologie, Université Lumière Lyon 2 / IUF) : Verdi et la dramaturgie française

• 2 février 2018 : Céline Frigau Manning (Maître de conférences en études théâtrales et italiennes, Université Paris 8 / IUF) : 1. L’intelligence du geste : idéal de l’acteur verdien

• 16 février 2018 : Céline Frigau Manning : 2. Entre musique, science et hypnose : les leçons de jeu de Victor Maurel, interprète de Verdi 

• 23 mars 2018 : Ruben Vernazza (doctorant, Université François-Rabelais de Tours / Università degli studi di Milano) : Verdi et « l’école de chant » de Paris. Les débuts au Théâtre italien.

• Dans le cadre du séminaire La Bible et l’Opéra, co-organisé par B. Didier, C. Faverzani, S. Parizet, W. Zidarič (ENS, Univ. Paris 8, Univ. Paris Nanterre, Univ. de Nantes), conférence en italien de Simone Fermani (Conservatoire « Giuseppe Verdi » de Milan) : Verdi e la Bibbia : l’esempio di Nabucodonosor, le samedi 9 décembre 2017, 14h, salle Celan.


VALIDATION : CONTRÔLE CONTINU ET RESTITUTION D’UN DEVOIR ÉCRIT
Contact : pierre.musitelli@ens.fr

 

  Version italienne

Pierre Musitelli
S1, par quinzaine, 6 ECTS par semestre

Cours destiné en priorité aux agrégatifs de Lettres modernes, mais ouvert à tous les élèves de l’ENS. Traduction de courts textes littéraires italiens des XIXe–XXe siècles. Une bonne compréhension de l’italien écrit est indispensable.

LUNDI 14H-16H, PAR QUINZAINE, Petite salle ECLA
Première séance le 18 septembre 2017 (salle Aimé Césaire), puis par quinzaine. Pour la validation, seule la participation au S1 est requise.

VALIDATION : CONTRÔLE CONTINU ET RESTITUTION DES VERSIONS

 

  Atelier de traduction, niveau avancé

Pierre Musitelli
S1 et S2, 6 ECTS par semestre 

Traduction collective d’un choix de textes littéraires, suivi d’un travail de comparaison et d’analyse des éventuelles traductions antérieures. Un bon niveau de compréhension de l’italien écrit est recommandé, ainsi qu’une très bonne maîtrise du français. Au premier semestre, nous poursuivrons notre travail sur les Lettres sur Rome (1765-1770), qui donnera lieu à publication.

VENDREDI 14H-15H30, Petite salle ECLA 
PREMIER COURS : 29 SEPTEMBRE 2017
VALIDATION : CONTRÔLE CONTINU ET RESTITUTION D’UN DEVOIR ÉCRIT 

 

  RUSSE

En l'absence de préparation à l’Agrégation, les séminaires « Le russe littéraire moderne », « Grammaire et linguistique » et « La grammaire russe par l’exemple. Entraînement au thème oral » auront lieu en remplacement des « Questions de grammaire russe » et du « Thème russe d’Agrégation ».

 

  Slave commun, vieux slave, vieux russe et « slavon » : l’histoire complexe du russe littéraire moderne

Olivier Azam
S1 et S2, 6 ECTS par semestre

Ce séminaire hebdomadaire partira d’une présentation du slave commun récent, état le plus proche de nous de la langue reconstituée à l’origine de toutes les langues slaves modernes et qui constitue le plus grand dénominateur commun à toutes ces langues. Cette présentation s’accompagnera d’une initiation au vieux slave et au vieux russe littéraire ou slavon russe ainsi que d’une introduction à l’histoire du russe littéraire, celle de relations complexes entre la langue écrite liturgique (d’origine vieux-slave, c’est-à-dire bulgaro-macédonienne) et le russe vernaculaire. Une place particulière sera attribuée cette année à l’étude du système accentuel. Aucune connaissance préalable du russe n’est requise. Le séminaire, qui se tiendra en français, est ouvert à tous, slavisants ou futurs grammairiens et linguistes, ainsi qu’aux élèves qui étudient une langue slave et désirent acquérir une perspective diachronique.

Mercredi, 15h45-17h45, bureau 16 (1er étage) – Première séance : 26 SEPTEMBRE 2017
Validation : exposé ou travail écrit
N.B. En cas de nécessité, les horaires des séminaires pourront éventuellement être modifiés à l’issue des premières séances en accord avec l’ensemble des participants.

 

  Les grands monuments de la littérature vieux-russe : lecture de textes et commentaire linguistique

Olivier Azam
S1 et S2, 6 ECTS par semestre

Ce séminaire hebdomadaire, qui propose une lecture linguistique critique de grands textes littéraires de la Russie ancienne, constitue le complément naturel du séminaire de slave commun du lundi. Mais il est également accessible aux élèves possédant de solides connaissances en russe moderne ou ayant certaines notions de vieux slave, de vieux russe ou encore une certaine familiarité avec le slavon liturgique contemporain.
En cas de présence de candidats à l’agrégation, il sera orienté en priorité vers la préparation des agrégatifs à l’épreuve de vieux russe tout en restant ouvert à tous.

Mardi, 15h00-17h00, bureau 16 (1er étage)
Première séance : 27 SEPTEMBRE 2017
Validation : explication de texte linguistique

   

  La grammaire russe par l’exemple. Entraînement au thème oral

Olivier Azam
S1 et S2, 6 ECTS par semestre
Cours destiné aux non-spécialistes ayant déjà fait du russe

Ce cours est conçu pour servir de complément pratique au séminaire de linguistique du russe littéraire moderne, mais il peut également être suivi par des élèves qui ont déjà un certain niveau en russe et souhaitent à la fois réviser l’essentiel de la grammaire et mieux maîtriser les automatismes du russe parlé et qui ne suivent pas forcément le séminaire de grammaire et linguistique du russe moderne.

Un lundi sur deux, 13h00-15h00, par quinzaine, bureau 16 (1er étage)
première séance : 25 septembre 2017
en alternance avec le séminaire de linguistique du russe moderne
Validation : interrogation orale

 

  Le russe littéraire moderne. Grammaire et linguistique

Olivier Azam
S1 et S2, 6 ECTS par semestre
Séminaire accessible aux non-spécialistes ayant déjà fait du russe

L’objet de ce séminaire est le russe littéraire moderne dans son ensemble. Nous ne nous intéresserons donc pas seulement à l’état le plus contemporain de la langue, mais à la langue littéraire de la fin du XVIIIème siècle à nos jours, telle qu’elle est illustrée par les œuvres des grands écrivains et codifiée à la fois par les grammairiens et les lexicographes des trois derniers siècles. Un accent particulier sera mis sur la norme classique, sur le « bon usage » correspondant à l’âge d’or du russe littéraire moderne, de Pouchkine à Tolstoï. Le séminaire s’ouvrira cette année sur l’étude de la syntaxe de l’aspect. Les autres questions étudiées en cours d’année seront définies avec les participants.


Un lundi sur deux, 13h00-15h00, par quinzaine, bureau 16 (1er étage)
Première séance : 2 octobre 2017, en alternance avec le cours de thème oral
Validation : interrogation

 

  Entraînement à l’épreuve orale de résumé

Mercredi 19h30-21h, bureau 16 (1er étage)

  |   Contacts & Plans  |   Mentions légales  |   Plan du site  |   Suivre la vie du site RSS